Le vibrato est un relâchement périodique de la musculature signalant le bon fonctionnement de la voix. C’est un mouvement répétitif, à intervalles réguliers, de la musculature laryngée, péri-laryngée et qui se répercute jusqu’à la sphère digestive au niveau diaphragmatique. Suivant la hauteur et la voyelle sur laquelle se fait la tenue du son, car il faut une tenue minimale pour le percevoir, le vibrato vient de façon plus ou moins facile et  sera plus ou moins rapide. Les oscillations des beaux et bons vibratos varient entre 5 et 8 « pulsations » par seconde. Cela correspond en Occident à ce que l’on aime comme équilibre sonore, mais cela varie sur les autres continents suivants les gouts et les habitudes culturelles.

Le vibrato est le signe de la sante de la voix et de l’équilibre pneumo-phonique. Sa présence indique qu’un bon équilibre est établi.

Il en existe plusieurs sortes et tous trouvent leur place dans la musique actuelle.

Néanmoins Le chanteur moderne doit pouvoir disposer de cet outil ou non.

Si l’absence totale de vibrato n’est pas voulue alors, cela signifie probablement que la pression sous glottique est trop forte, obligeant les cordes vocales qui travaille sous les ordres du cerveau à se resserrer ou à se raidir lors de leur mission de vibration.