Il y a plusieurs types de fausseté.  Du plus rare au plus courant :

  • Une mauvaise physiologie vocale peu propice au chant.
  • La non-maturité de la boucle audio phonatoire. Il s’agit de l’aptitude à entendre et à repérer les fréquences et à les reproduire. Cette aptitude est fortement liée à la sensibilisation à la musique dès le plus jeune âge.
  • Une mauvaise mémorisation des notes et des mélodies : auquel cas, tout comme un comédien travaillera sa mémoire, le chanteur développera cette capacité.
  • Le dernier type de fausseté, le plus fréquent, est celui engendré par le mauvais geste vocal. Exemple : « Un virtuose du violon sera incapable de jouer du piano, s’il ne maitrise pas au préalable cet autre instrument. Mais son oreille ne sera pas remise en cause ».

<< Retour FAQ