Le larynx vibrant n’utilise que deux manières d’accoler les cordes vocales :

Voix de poitrine et voix de tête. Que signifie alors l’expression “voix mixte”?

Quand on essaie de chanter le plus haut possible dans son registre de poitrine, le son devient désagréable à l’oreille et inconfortable au larynx. Pour continuer à monter :

-Soit on change de registre ( on yodélise, c’est à dire on bascule vers le registre de tête pour retrouver des sensations confortable dans la gorge au prix d’un changement audible dans la couleur de la voix );

-Soit on on modifie subrepticement certains paramètres de timbre et de puissance de manière à retrouver un confort laryngé malgrès l’effort de tension extreme provoqué par la vibration très rapide des cordes vocales en accolement épais : on parle alors de voix mixte.

Cela veut-il dire que la voix appartient à la fois au registre de tête et de poitrine?

Ou bien n’appartient ni à l’un ni à l’autre?

Il n’y a pas de troisième registre. La recherche scientifique est formelle.

Pourtant, l’oreille et le larynx nous donnent l’illusion d’un registre intermédiaire mais ce fameux mélange des genres, cher aux grands maîtres de chant du passé, n’est qu’un masquage habile et intelligent du passage entre le registre de poitrine et de tête pour éviter une cassure trop nette et trop perceptible.

la voix mixte peut donc signifier deux choses :

- Un registre de poitrine qui monte et s’allège pour préparer le terrain du registre de tête avec une sonorité plus légère et plus fine;

-Une registre de tête qui descend le plus bas possible et s’alourdit pour préparer le terrain du registre de poitrine avec une sonorité plus lourde et plus épaisse;

Les 2 processus se rencontre indifféremment chez l’homme et la femme et font appel à des modifications de résonance et non pas à un nouveau mode de fonctionnement laryngé.

La mécanique laryngée du registre reste la même avec néanmoins le rétrécissement de la portion vibratoire apporté par le phénomène du damping alors que le timbre se modifie avec une nouvelle répartition de l’énergie formantique.

Un son chanté au milieu de l’étendue vocale peut représenter quatre cas de figures possibles :

- Le registre de poitrine (mécanique épaisse) avec une résonance de poitrine (renforcement des harmoniques graves et moyennes) appelé : Poitrine appuyée.

-Le registre de poitrine ( mécanique épaisse ) avec une résonance de tête (renforcement des harmoniques moyennes et aiguës) appelé : Poitrine allégée ou Hard Mix Voice

-Le registre de tête ( mécanique fine ) avec une résonance de tête (renforcement des harmoniques moyennes et aiguës)  appelé : Tête allégée.

-Le registre de tête ( mécanique fine ) avec une résonance de poitrine (renforcement harmoniques moyennes et aiguës) appelé : Tête appuyée ou Soft mix Voice.

L’allègement résonantiel et de l’épaisseur musculaire de la voix de poitrine permet de continuer à chanter en dépassant la limite habituelle du registre poitriné. C’est ainsi que des ténors ( hommes)  et ténorises ( femmes ) accèdent en voix pleine à Do4, Re4, Mi4 voire Fa4 sans basculer dans le registre de tête.

Le phénomène de damping accélère la vitesse de vibration des cordes vocales sans modifier l’accolement épais du registre poitriné.

Il suffit de raccourcir la partie vibrante de la corde vocale par une force de rapprochement exercée à l’arrière par les cartilages aryténoÏdes. La portion vibrante devenant plus courte, la vitesse de vibration augmente.